CLAUDE PANIER

Copyright

Entretiens imaginaires

...........................................................

Accompagné. Traversé. Habité.

De fulgurances décisives
De lancinantes sensations d'exister
De plénitudes soudaines
De cris rageurs

De rires vertigineux
De trouées dans le corps
D'exaltations joyeuses
De désirs infinis

De doutes radicaux
De matières fécondes
De souffles enrobants
De confiances inconnues

De passions enivrantes
De rigueurs bienveillantes
De vertiges amusés
D'ironies complices

De désordres accomplis
De débordements limités
De reconnaissances édifiantes
D'amitiés amies

D'interdits soulevés
De voyages imprévus
De caresses attendues
De ratages délicieux

D'espoirs enfin déçus
De désespoirs consolés
De mouvements perpétuels
D'aurores transfigurées

De nuits possibles
D'arrachements à soi
D'expérimentations ourlées
De possibilités d'être

De gravités atténuées
De solitudes enfin apprises
De rencontres définitives
De possibilités de penser

De penser des possibles
De tentatives impossibles
De découvertes en abîme
De tentations accomplies

De dévoilements absolus
D'ondulations précieuses
D'éclaircissements lumineux
D'intuitions confirmées

D'étonnements radieux
De discussions enflammées
De mobilités sans excès
D'érotisations du système nerveux

D'énervements des sens
D'égarements salutaires
D'excès pardonnés
D'utopies secrètes

De risibles tristesses
De détresses détournées
D'exils permanents
De sexes mis en scène

De contradictions affirmées
D'altérités reconnues
De souffrances soignées
De blessures caressées

De cicatrices aimées
De proximités vitales
De corps à corps hallucinés
D'usages stupéfiants

D'amours fugitifs
De sublimations incessantes
De fugues rattrapées
De beautés dénudées à dénuder

D'entrelacements subtilisés
D'embrasements artificiels
De secousses neuronales
De transes évanouïssantes

D'interrogations entêtées
De bruits inspirants
De temps gagnés à jamais
De respirations en apnée

De vitesses risquées
De violences esquivées
D'accélérations des particules
De puissances de liberté

De lucidités momentanées
D'existences réelles
De distances évaluées
De fantaisies échevelées

Une constitution de l'être jusqu'à ce que mort s'ensuive !